Carnet de rando

pic de nore

Bon initialement, j'avais envisagé le GR10 en totalité, puis, quand j'ai compris que cela prenait 57 jours de marche, je me suis dit qu'à commencer la randonnée en itinérance, il fallait viser plus modeste. J'ai donc marché 4 jours sur le GR7, depuis le lac de Saint Ferréol à Revel, jusqu'à Labastide-Rouairoux. J'ai cheminé ainsi dans le Tarn (81) le long de la rigole de la montagne noire, et tous les édifices hydroliques imaginés par Pierre-Paul Riquet et Vauban pour alimenter le canal du midi. Puis j'ai croisé nos formes plus modernes d'exploitation énergétique de la montagne, les éoliennes. J'ai évidemment emporté de quoi dessiner.

camping

Alors oui j'en conviens, il fallait la faire celle là. Mais de jour, fatigué, montant sa tente, on ne repère pas forcément ce genre de détail; j'ai quand même passé une excellente nuit dans ce joli petit camping municipal à Arfons. A noter un super accueil de la mairie, et le lendemain, un café salvateur à l'épicerie de proximité.

En début d'article c'est une aquarelle du pic de Nore, point culminant de la montagne noire, vu depuis la buvette du camping de Pradèles-Cabardes. En fait j'ai réalisé le dessin en attendant mon saucisse-frites...

lampy neuf

Ci-dessus le lac du Lampy neuf, vu de la rive opposée à la retenue d'eau qui alimente en grande partie la rigole de la montagne noire. Ici, les cairns sont au bord de l'eau !

Je salue aussi l'accueil tout spécial qui m'a été réservé sur le parcours à la métairie nouvelle, "Les Anes d'Autan", qui fabriquent des cosmétiques bio de qualité à base de lait d'ânesse.

Vous l'aurez compris, je suis de retour au bureau, et à votre écoute.

 

 

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Format Texte Simple

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.