Les métiers de la com' sont surchargés

la communication noyée

En liminaire, il faut indiquer que l'information est issue d'une étude effectuée avant la COVID-19. On peut donc imaginer le pire depuis, avec des coupes dans les effectifs chez les annonceurs, ou des cessations d'activité chez les prestataires. Et, pour ceux qui restent en activité, un accroissement de leur charge de travail.

Les métiers de la com' sont surchargés de travail

Du moins c'est l'interprétation que l'on peut faire des chiffres de l'observatoire marketing & com' Occitanie 2020 édité par le club de la com' Occitanie. Dans leur rapport, ils ont interrogé les prestataires et les donneurs d'ordres en communication.

L'étude indique "Les individus interrogés se déclarent être « heureux » d’exercer leur métier (97 % en agence, 93 % chez l’annonceur) (fig. 12). Nous pouvons donc émettre l’hypothèse que les métiers du marketing et de la communication sont et restent, en dépit de leur complexité, un métier de passion…"

Par contre, côté charge de travail, l'insatisfaction domine, en particulier chez les annonceurs. J'imagine que cela complique la mise en relation; lorsqu'on est surchargé, on n'a pas forcément envie de découvrir de nouveaux talents ou de nouvelles solutions. Extrait du rapport ci-dessous:

charge travail communication
extrait _ (c) Club de la Com' Occitanie

En savoir plus

Rendez-vous sur le site du Club de la com' Occitanie

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Format Texte Simple

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.