5eme forum de l'économie circulaire

ressrouces limitées économie circulaire

economie circulaire

Ah voici un dessin en direct réalisé le 13 octobre à Toulouse à la cité , un lieu "porté par la Région Occitanie, premier accélérateur de l’innovation destiné à toutes les entreprises qui relèvent les défis de demain et créent de la valeur durablement".

Une belle journée riche en enseignements. Vous allez trouver dans cette article des ressources, des pistes de réflexion pour votre entreprise ou votre foyer.

Ressources en ligne

Commençons directement par les éléments téléchargeables et visionnables; sont en ligne sur Cycl’op : la plate-forme des acteurs de l’économie circulaire en Occitanie:

Dessins en direct

Je vous livre ici un extrait des dessins en direct issus des plénières.

financement projets durables
Les budgets verts se débloquent pour les projets. Pensez à solliciter les aides !

----

paradoxe
RESSOURCES/ Une initiative isolée économe en énergie marche ? Malheur, cela entraîne une augmentation nette de dépense d'énergie par multiplication et augmentation des usages individuels.

Là, il faut se poser quelques secondes. Ce qui suit ne va pas plaire aux capitalistes les plus durs.

Vous développez une solution; elle marche elle est sobre en énergie et en ressources. Tout semble aller pour le mieux. SAUF que si cette solution est démultipliée, elle va entraîner fatalement une augmentation de consommation de ressources et d'énergie, d'un point de vue global, du fait d'un usage de masse. Fatalement ? Seulement si on crée un besoin qui n'existe pas plutôt que de combler un besoin existant.

Et bien oui, il s'agit que votre solution se substitue à une solution déjà existante et plus gourmande, afin de réaliser une économie de ressources.

Le bon exemple est celui du vélo électrique. A la base, excellente idée. Les gens prennent leur voiture pour aller travailler car en vélo il y a des côtes à monter, c'est pénible. Donc on crée un vélo qui vous assite dans les côtes. Du coup vous l'utilisez à la place de votre voiture; le bilan est bon, on économise des ressources et de l'énergie.

OUI MAIS VOILA. Voici que des personnes qui ne pratiquaient jamais le vélo de loisir, se mettent à en faire; et oui, les côtes sont éliminées, c'est bien plus facile. Du coup, un trajet qu'ils n'auraient jamais fait, ils le font à présent; c'est bien une consommation supplémentaire. Vous me direz qu'il faudrait faire le bilan du gain (ceux qui passent de la voiture au vélo) et des pertes (ceux qui passent de rien au vélo électrique). Vous avez raison, je l'attends moi-même; mais quans je vois comme cet été, des sexagénaires et des enfants, gravir des côtes sur des chemins de randonnée, en haute montagne, j'ai un gros doute. Pour moi, on a créé un nouveau besoin, rien de plus. Et on consomme encore plus de ressources et d'énergie qu'avant.

----

comportement
COMPORTEMENT/ C'est tout un mode de fonctionnement qu'il nous faut revoir. J'ironise sur les absurdités de nos comportements, mêmes pavés de bonnes intentions.

----

Contribuer

Vous pouvez contribuer au développement de l'économie circulaire. Déposez vos ressources, partagez, communiquez. Rendez-vous sur la plateforme  Cycl’op .

0 Commentaires

Ajouter un commentaire

Format Texte Simple

  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.